Les épiceries italiennes ont la côte en France

29 Déc

Il serait vraiment sévère de limiter la cuisine italienne à la pizza et aux pâtes. Il est vrai que l’agroalimentaire italien a une place relativement importante au sein des rayons des grandes surfaces : pâtes, pizzas, mozzarella, sauces sont des produits stars et en forte croissance.

Au delà de ces produits identitaires, un marché de niche s’est développé depuis les années 90 : celui des épiceries fines italiennes de luxe. Un marché en plein boom aussi bien en France mais aussi à l’étranger, le Japon en raffole par exemple.

L’épicerie italienne développe son identité culturelle

Les produits italiens de qualité ont aussi leur mot à dire. Le nombre d’IGP, de DOP (équivalent des AOP) est en augmentation. Les épiceries fines italiennes en regorgent. Les ventes de produits italiens DOP ont progressé en France de 10% pour les fromages par exemple.

L’Italie a su à l’instar de la France développer une identité gastronomique propre à chaque région : le jambon de Parme, le vinaigre balsamique d’Emilie – Romagne, le riz de Vénétie, au parmesan de Lombardie etc… Un marketing alimentaire bien rôdé au service de produit gastronomiques de qualité et aussi une vraie carte de visite capable de drainer un tourisme culinaire en Italie.

L’épicerie 128 à Olivet : un cas d’école

Le 128, épicerie italienne à Orléans, propose un vaste choix de spécialités italiennes. On y trouve les classiques bien entendu tels que la bruschetta à la tomate ou encore le riz à risotto mais aussi :

  • Sauces et condiments, huile d’olive, vinaigre balsamique…
  • Fromages italiens multiples et variés
  • Charcuteries
  • et une grande sélection de vins italiens blanc, rosé et rouge…

Les produits gastronomiques italiens utilisés quotidiennement par le restaurant Le 128 – situé juste à côté de l’épicerie – sont ardus à trouver à Orléans dans la grande distribution. C’est en général la raison d’être de la plupart des épiceries italiennes en France.

Le marché de l’épicerie fine italienne en ligne s’est également développé ces dernières années avec une professionnalisation grandissante. Les gammes sont vastes, et des produits du terroir issus de producteur discret font recette.
Il n’est pas rare pour une épicerie de pouvoir proposer des produits avec une marge commerciale de 4. Cette typologie correspond a des produits de grande qualité difficiles à trouver en France et issus d’une prospection commerciale de terrain souvent couteuse.

Commentaires clos.